Rapide, légère, pratique et facile à apprendre, c’est tout l’avantage d’une trottinette électrique. La tentation est logiquement assez grande de l’emporter avec soi. Toutefois, il faut savoir que voyager en avion avec une trottinette électrique est formellement interdit. C’est essentiellement dû à cause de sa batterie faite de lithium qui est un matériau facilement inflammable et donc constitue un grand danger pour les voyageurs.

Pourquoi est-ce si difficile de voyager avec une trottinette électrique ?

Si vous avez déjà pensé emmener votre trottinette électrique en voyage, abandonnez tout de suite cette idée. C’est une question de sécurité majeure pour toutes les compagnies aériennes. Les risques engendrés par le transport de ce véhicule à bord d’un avion sont énormes. En effet, selon les explications, leur batterie faite de lithium pourrait provoquer une panne plus ou moins grave dans les dispositifs électriques de l’avion et donc peut causer un grave accident de circulation aérienne. La prudence est donc de mise. C’est pour cette raison que les compagnies aériennes interdisent cela.

À titre d’information, il existe 2 sortes de batteries lithium : celles qui sont rechargeables utilisées dans les téléphones et les autres appareils électroniques et celles qui ne le sont pas et qui sont appelées lithium métal ou piles au lithium primaires. Il n’y a aucune distinction. Toutes les 2 présentent les mêmes risques en avion. C’est pour cela qu’il est aussi indiqué de tourner les téléphones en « mode avion » pendant le voyage.

Mais que dit vraiment la loi à ce propos ?

Il est bon de noter que le fait de ne pas emporter des trottinettes électriques est inscrit dans la loi. Selon les textes officiels, les trottinettes électriques sont comprises comme des PED ou les appareils portables munis de batteries (Portable Electronic Devices). Ce qui les classe dans la catégorie des articles dangereux en voyage ou « dangerous goods ».

L’Association Internationale du Transport Aérien ou IATA, vis-à-vis de cette réglementation, a défini 3 cas de figure faisant référence à la capacité de l’accumulateur de votre batterie qui est exprimée en Watts/heure (WH). Le transport de ces articles en soute et en cabine suit des conditions : Si la capacité de la batterie de trottinette électrique est inférieure à 100 WH (vous n’avez pas besoin d’une autorisation préalable de la compagnie aérienne) ; Si elle est de 100 à 160 WH, c’est aussi autorisé, mais avec une autorisation de la compagnie aérienne ; Et si elle est au-dessus de 160 WH, le transport en avion est formellement interdit.

Une interdiction quasi totale des modèles adultes

Ce que cela signifie concrètement, c’est qu’il est difficile, voire impossible de transporter en avion une trottinette électrique. Cela concerne surtout les modèles adultes, dont la plupart sont munies d’une batterie à capacité supérieure à 160 WH. En plus, la plupart des compagnies aériennes européennes comme Air France KLM appliquent une tolérance zéro lorsqu’il s’agit de trottinette électrique. D’où le refus automatique de cet engin.

Commentaires (0)

Product added to wishlist
Product added to compare.